des pèlerins d'Arès à Marseille

  • présentation des perspectives de la Révélation d'Arès samedi 4 novembre 10:30 - 17:30

"les ouvriers de la moisson en Provence"
38, rue st-Savournin - 13001 Marseille

Apparu spontanément après la première diffusion de l'Évangile donné à Arès (1974), le mouvement des pèlerins d'Arès prône le changement de l'homme et du monde dans l'esprit insufflé par la Révélation d'Arès.

C'est en quelque sorte un mouvement dit de "pop spi" (spiritualité populaire) qui repose sur des bases simples : c'est la pratique du Bien (appelée pénitence - sens très différent de celui donné par la religion) qui permettra à l'homme de retrouver une vie en société harmonieuse et de retourner à sa condition plénière.

Les pèlerins d'Arès invitent en conséquence les hommes à dépasser la politique, la religion, les lois et les idéologies, et à vivre entre eux de façon spirituelle, autrement dit, dans l'amour du prochain, la paix, le pardon, la liberté et l'intelligence spirituelles.

L'expression "les ouvriers de la moisson" est directement tirée de la première partie de la Révélation d'Arès révélée en 1974 et intitulée 'l'Evangile donné à Arès'.

Comme en France et à l'étranger, des pèlerins d'Arès se retrouvent régulièrement au 38, rue st-Savournin dans le premier arrondissement, sous le nom : "les ouvriers de la moisson en Provence".

la Révélation d'Arès

Révélation d'Arès - édition 2009
la Révélation d'Arès - édition 2009

La Révélation d'Arès se présente comme un message au départ plutôt abrupt et déroutant, il faut en convenir. Il le fut pour le témoin, quand il le reçut surnaturellement en 1974, si tant est que ce terme puisse traduire une expérience qui n'a rien à voir avec l'imagerie populaire ou religieuse.

La Révélation d'Arès est l'Œuvre du Père de l'Univers, car l'individu n'est pas là par le hasard de l'évolution. S'il est si différent des animaux, des plantes, des minéraux, des galaxies, c'est parce qu'il a quelque chose qu'ils n'ont pas : la pensée, le choix de vie, le pouvoir de créer, la liberté (s'il l'accepte), c'est parce que la grande Pensée, le grand Choix de Vie, la grand Pouvoir de Créer, a fait de lui son Enfant et partagé avec lui ses capacités, y compris la capacité d'Éternité.

Comme disait Einstein, qui n'était pas croyant de religion - mais le mouvement suscité par la Révélation d'Arès n'est pas une religion -, la vie est énergie et l'énergie ne meurt jamais. On prétendit aux jours d'Einstein qu'une cinquantaine d'humains tout au plus étaient capables de comprendre ses équations ; alors on peut au moins, même sans la comprendre tout de suite, la grande Équation de cette Parole qui contient tout entière l'Espace où nous sommes !

Par la Révélation d'Arès, le Père de l'Espace et de l'humanité de chaque individu lui parle. Il parle français, mais ne parle pas le langage de tous les jours, c'est vrai. Par là il a l'air suranné, antique, voire pitoyable pour un esprit aussi évolué ainsi que beaucoup croient en être dotés.

L'homme comprend-il tout de l'Univers ? Non, il s'en faut de beaucoup. Pourtant il accepte l'Univers d'un bloc. Pareillement, si on lit la Révélation d'Arès d'un bloc, sans s'arrêter sur les passages qu'on ne comprend pas (c'est faisable en moins de deux heures pour L'Évangile Donné à Arès et en un peu plus d'une heure pour Le Livre), on acquiert l'idée que la vie n'est pas tout à fait comme on la concevait et que quelque chose de plus est donné : on se rappelle alors que l'on possède le pouvoir de se transformer en humain aimant, pardonnant, pacifique, intelligent et libre de tous préjugés, c'est-à-dire puissamment lucide ! On découvre ses possibilités étonnantes d'en savoir sur l'Univers plus que tous les astrophysiciens, à savoir que l'Univers est dominé par la Vie et qu'il nous a été donné de partager cette Vie.

Deux grandes réalités, apparues à peu près en même temps, ont précédé de quelques décennies seulement l'arrivée de la Révélation d'Arès, ce sont la physique quantique et la relativité. La Révélation d'Arès arrive et dit en substance quelque chose comme : C'est Moi Qui suis Père de l'Univers et je relativise maintenant bien plus que les lois de la matière infiniment petite ou infiniment grande, je relativise les lois religieuses, celles qui ont fermé l'esprit et fait naître des âmes chez les hommes bons qui ont toujours existé, mais qui souffrent et se tiennent séparés par des dogmes, serrés sur eux-mêmes comme des garrots, alors que vous êtes tous des Êtres Libres, ouverts à et sur l'Infini, lequel commence par l'Amour, l'amour inconditionnel du prochain. L'amour peut être un sentiment, il peut être aussi une sagesse que vous ferez vivre par la volonté - Pour que nous fassion Ta Volonté (12/4).

Car l'amour sur terre est le début d'un grand voyage qui mènera dans les Espaces Infinis et Éternels. La Révélation d'Arès fera découvrir, pour qui ne reste pas collé à ses concepts rationalistes, l'équivalence de la matière et de la Vie, extension magnifique et sans limites de la petite équivalence de la matière et de l'énergie d'Einstein : E = mc2. Le rationnel se poursuit ainsi, car la Révélation d'Arès est rationnelle.

Il faut lire et croire, croire avec humilité, parce que l'humilité est lucidité, donc rationalité ! Le rationnel de chacun chantera avec le grand Rationnel. L'Univers n'est jamais qu'une immense symphonie sous la baguerre d'un Créateur, qu'on L'appelle L'Éternel, Dieu, le Père, Allah, Braman, Sacré, Absolu, Tout, comme vous voulez, et nous, nous sommes selon nos talents violons, violoncelles, basses, trompettes, cors, clarinettes, timbales, voix feminines, masculines, enfantines. Pourquoi critiquer ou objecter d'avance ? Pourquoi ne pas dire plutôt : "Pourquoi pas ?" Il faut avoir confiance !

La vérification expérimentale ? Mais elle se fait, si on veut, en soi-même. Elle coule de source avant même l'expérimentation. Il est tout de même évident et personne ne peut le nier qu'un humain, quel qu'il soit, qui aime, pardonne, fait la paix, développe son intelligence spirituelle, se libère de tous les préjugés qui faussent sa réflexion, bref, quelqu'un qui est pénitent - mot de La Révélation d'Arès - est plus facile à vivre qu'un humain fermé sur ses préjugés qui le rendent hostile à d'autres vérités que les siennes, d'autres humains que lui-même ! On est quand même source de bonheur bien plus quand on aime que quand on reste assis dans son quant-à-soi.

Quelles que soient les réponses que donnera La Révélation d'Arès, si on accepte de la lire d'un bloc, car elle est authentiquement venue d'un bloc du Surnaturel, il est certain que beaucoup de problèmes soulevés en soi par ses propres préjugés seront effacés. La Lumière entrera en soi et peu importe qu'elle ne soit, au départ, qu'un peu perceptible ; peu importe qu'on ne comprenne pas tout tout de suite, l'essentiel est que la confiance vienne. Une chance sur deux qu'elle vienne - une chance sur deux, c'est énorme. Et, un beau jour, on est enthousiasmé. Dépassé ? On le sera de toute façon, mais c'est un dépassement qui propulse l'individu vers l'immense Mystère de son humanité, vers l'immense Dieu qui est en lui, ce qui est de toute façon mieux que d'en rester éloigné par préjugés.

nota : pour une première approche, le livre peut-être librement consulté sur Internet ici.

lire la suite »

Michel Potay dit frère Michel : quelques citations tirées de ses écrits

Ces phrases proviennent de publications autrefois trimestrielles puis annuelles et pluri-annuelles, intitulées : "le pèlerin d'Arès" ou encore du blog du frère Michel.